Réseau-Femmes a tenu simultanément son 28e congrès annuel & sa 28e Assemblée Générale Annuelle, les 8, 9 et 10 juin 2018 à Victoria, avec en tout, la participation d’une quarantaine de membres en provenance de toute la province.

Le Congrès 2018

Le thème de cette année, « Se réapproprier son corps pour mieux s’écouter », a permis aux femmes, grâce à une série d’ateliers ; de se recentrer sur elles-mêmes en prenant du temps dans un cadre idyllique et de réfléchir aux stratégies à mettre en place pour avoir des relations plus saines et déjouer les situations de sexisme qui nous entourent. La matinée a débuté avec un jeu «Brise-Glace», suivi de l’atelier «Yoga à deux», animé par Alyshia Wagstaff. Les participantes ont eu l’occasion d’apprendre à se connaître et commencer la journée de bonne humeur et pleine d’énergie!

La matinée a continué avec l’atelier «Relations Saines» de Tessy Vanderhaeghe où les femmes ont pu explorer les stéréotypes sexistes et avoir une réflexion sur l’identité des genres. L’atelier a permis d’avoir un aperçu du programme “Relations Saines” offert dans les écoles du CSF. En début d’après-midi, l’atelier sur les « Limites personnelles – Apprendre à respecter son « non » » animé par Christine Butler a donné l’opportunité aux participantes de prendre conscience de leurs émotions et leurs ressentis quant à leurs limites personnelles, grâce à un exercice pratique. Ainsi, elles ont eu la possibilité de mieux se comprendre pour mieux s’écouter. Alyshia a ensuite dirigé l’atelier «Visualisation, art & partage» comportant un moment de pleine conscience où les femmes se sont senties transportées et où chacune a exprimé sa créativité en dessinant leurs impressions. Les ateliers se sont terminés avec l’exercice «Angel Walk», par Christine et Alyshia. Ce fut un grand moment de partage, rempli d’émotions pour chacune d’entre elles !

Puis, se fut l’occasion pour les participantes de continuer la discussion débutée dans la matinée lors de l’atelier « Relations Saines » de Tessy. Ses activités ont amené à échanger sur les expériences de chacune concernant le sexisme dans différents milieux tels que celui de la famille et amis, du travail et du digital. Enfin, la journée s’est terminée en beauté et en fous rires avec un blind test musical, reprenant la théorie de bechdel, préparé et animé par Maryse!

L'Assemblée Générale Annuelle​

Le dimanche 10 juin, 34 personnes ont pu assister à l’assemblée générale annuelle d’une durée de 3 heures, que ce soit en présence ou par plateforme numérique. Nous tenons à remercier bien chaleureusement notre présidente d’assemblée Céline Sauvage pour son aide et sa rigueur à toute épreuve. Un remerciement particulier a été fait aux femmes qui ne renouvellent pas leur mandat. Ainsi, Francesca Widloecher, Klaudia Budniak et Émilie Bichon ont été chaleureusement remerciées pour leur dévouement à la cause des femmes de Colombie-Britannique. A été réélue pour un deuxième mandat de présidente, France-Emmanuelle Joly. Agnès Pytko de Vancouver, Hélène Creusot de Coquitlam et Renée Trépanier continuent quand à elles leur mandat. Les nouvelles venus sur le CA sont Vanessa groult de Comox et Julie Lajoie de Nanaimo, ainsi que Farida Selki de Victoria. Trois comités continuent de travailler sur des projets comme : le comité de levée de fonds, le comité de communication et le comité Women Deliver. A aussi été abordé l’importance des élections scolaires, un point d’information sur le sommet sur la transmission linguistique, ainsi qu’un point sur le projet de la Société Inform’Elles.

La bénévole de l'année

Bénédicte Rose est le pilier des mamans francophones. Toujours active pour organiser la vie du groupe, proposer de nombreux ateliers et rencontres, elle est l’initiatrice de beaucoup d’événements et s’implique à 200 %. « Bénédicte est une grande source d’inspiration: son calme, sa gentillesse, et surtout sa bienveillance. Elle a un regard doux sur toutes les situations ce qui encourage à lui partager nos hauts et nos bas. Elle a une immense empathie, et a toujours de bons conseils et une parole réconfortante pour toutes. Un roc, dans un gant de velours! » « Sans Bénédicte, il n’y aurait pas eu la moitié des activités qui se sont réalisées dans le groupe des mamans cette année ! Elle est super dévouée et impliquée et permet aux mamans d’explorer ce nouveau rôle avec sérénité et en français! »

Les photos