La formation des représentantes 2018

C’est du 2 au 4 novembre 2018 qu’a eu lieu la formation des représentantes. Cette année a été exceptionnelle, puisque non seulement on a changé la date pour le début novembre, mais surtout on a saisi l’opportunité de l’organisation d’un sommet sur la transmission linguistique provincial pour représenter les femmes de toutes la province. La formation a commencé dès le vendredi 6 novembre au soir. Après partage des activités de chaque regroupement, on a expliqué l’organisation des organismes, leur dynamique et quels étaient les enjeux de ce rassemblement. La soirée s’en est suivi avec de l’émotions lorsque toute l’assemblée a pu assister à la cérémonie d’assermentation des conseillères et conseillers scolaires qui, à la suite des élections prévues le 20 octobre 2018, forment le nouveau conseil d’administration du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF).

Le samedi 7 novembre, les 8 représentantes présentes (Comox, Powell River, Richmond, Kelowna, Vancouver) et des membres de RFCB ont pu assisté au Sommet sur la transmission linguistique en Colombie- Britannique a rassemblé plus de 250 acteurs clés de la francophonie ce 3 novembre à Richmond. 



Sommet de la Francophonie (7 Novembre 2018)

C’est donc pari réussi pour ce grand rassemblement, dont l’ultime objectif était de favoriser le décloisonnement et le travail de collaboration entre les différents secteurs, l’échange d’expertise et de bonnes pratiques, de même que la recherche de solutions novatrices et ce, en gardant toujours l’enfant et le jeune au centre de la réflexion. Le sommet s’est clos avec une prise d’engagement individuel des participants et participantes, appelés à énoncer un geste concret qu’ils ou elles poseront afin de transformer leur milieu et de contribuer plus activement à la transmission linguistique aux tout-petits, aux enfants et aux jeunes autour d’eux. 

L’énergie positive était palpable durant le sommet et dénotait, hors de tout doute, la volonté des acteurs de la francophonie à l’ouest des Rocheuses de vivre en français, aujourd’hui et demain. «Ce sommet témoigne du dynamisme de la communauté francophone de Colombie- Britannique, c’est indéniable», explique Marc Johnson, conférencier et auteur d’un rapport sur les mécanismes de la transmission linguistique. «Ça fait longtemps qu’on parle de transmission linguistique, mais c’est presque innovateur de se pencher, autour d’un sommet, juste sur cette question-là, avec toutes les parties prenantes de la communauté», ajoute M. Johnson. 

Dans le mot de clôture, le directeur général du Conseil jeunesse francophone de la Colombie-Britannique, Rémi Marien, a lancé un message d’espoir aux participants et participantes: «Nous espérons que vous repartirez inspirés, outillés et conscients de votre rôle à jouer dans la transmission linguistique. Souhaitons que ce sommet inspire l’action pour surpasser les obstacles et les défis qui sont inhérents à notre situation en milieu minoritaire.»

Un rapport de synthèse résumant les idées échangées est en cours de rédaction et sera diffusé dans les semaines à venir. De plus, les présentations des conférenciers et conférencières ont été filmées et seront accessibles prochainement sur le site Internet du sommet, à l’adresse www.sommetCB.ca. Le Sommet sur la transmission linguistique en Colombie-Britannique est le fruit de la collaboration de neuf organismes francophones : la Fédération des parents francophones de Colombie-Britannique, la Fédération des francophones de la Colombie-Britannique, la Société de développement économique de la Colombie-Britannique, le Conseil jeunesse francophone de la Colombie-Britannique, le Conseil culturel et artistique de la Colombie-Britannique, l’Assemblée francophone des retraité(e)s et aîné(e)s de la Colombie-Britannique, Réseau-Femmes Colombie- Britannique, le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique et le Bureau des affaires francophones et francophiles de l’Université Simon Fraser. 

Le dimanche 8, les 10 représentantes, rejointes par les regroupement de North Shore et Vancouver ont travaillé et échangé pendant plus de 5 h sur : Le rapport annuel des représentantes et leurs défis respectifs, Le drive et le google formulaire Le calendrier des activités de l’année. Partage et inspiration. On a aussi accueilli une nouvelle représentante à Richmond (Lina) et Coquitlam (Marie). Les représentantes ont été satisfaites par le déroulement de la formation et ont beaucoup apprécié de pouvoir participer au Sommet de la Francophonie. Plusieurs suggestions ont été recueillies quant aux sujets qu’elles aimeraient aborder lors de la prochaine formation comme avoir des ateliers pour enrichir les compétences numériques et ceux sur le bienêtre personnel des femmes. La formation a également mené à la création d’un calendrier annuel des activités par regroupement. Les représentantes l’ont trouvé très utile et cela leur a permis d’organiser et planifier les activités et également d’échanger leurs idées d’activités qui ont bien fonctionné entre elles.

La formation des représentantes 2018

C’est du 2 au 4 novembre 2018 qu’a eu lieu la formation des représentantes. Cette année a été exceptionnelle, puisque non seulement on a changé la date pour le début novembre, mais surtout on a saisi l’opportunité de l’organisation d’un sommet sur la transmission linguistique provincial pour représenter les femmes de toutes la province. La formation a commencé dès le vendredi 6 novembre au soir. Après partage des activités de chaque regroupement, on a expliqué l’organisation des organismes, leur dynamique et quels étaient les enjeux de ce rassemblement. La soirée s’en est suivi avec de l’émotions lorsque toute l’assemblée a pu assister à la cérémonie d’assermentation des conseillères et conseillers scolaires qui, à la suite des élections prévues le 20 octobre 2018, forment le nouveau conseil d’administration du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF).