Notre mission

Réseau-Femmes en quelques mots

Depuis sa création en 1990, Réseau-Femmes Colombie-Britannique regroupe des femmes francophones de toute la province.

Sa mission est de les représenter et de défendre leurs droits et intérêts, mais aussi de promouvoir leur épanouissement social, culturel et économique.

Un réseau présent en région

Réseau-Femmes est un réseau composé de regroupements situés en région, qui organisent leurs propres activités. Réseau-Femmes compte actuellement 12 regroupements répartis sur tout le territoire de la Colombie-Britannique.

Pourquoi Réseau-Femmes ?

Réseau-Femmes permet de fournir des ressources, de proposer des espaces de discussion sur des sujets importants pour les femmes et des ateliers de développement personnel et professionnel en français. Les femmes francophones étant en situation minoritaire, Réseau-Femmes permet, notamment à travers ses regroupements régionaux, de briser l’isolement et de favoriser les échanges entre les femmes francophones dans toute la province.

Le féminisme toujours d’actualité

Bien que des avancées aient été faites au cours des dernières décennies, il est essentiel de continuer à défendre la cause féministe, car :

  • En 2010, la police a déclaré qu’il y aurait eu  48 700 victimes de violence conjugale.
  • Selon les données déclarées par la police, un peu plus de 173 600 femmes de 15 ans et plus ont été victimes d’un crime violent en 2011.
  • Les femmes représentent 50% de la population canadienne, mais seulement 23% des sièges du Parlement fédéral. On stipule aussi que 60% des entreprises au Canada n’ont pas de femmes dans leur conseil d’administration.
  • À des niveaux d’études égalitaires, les femmes gagnent 28% de moins que leurs collègues masculins.
  • Les femmes ne représentent que 13% des membres des conseils d’administration des grandes entreprises.
  • Les femmes continuent d’assumer la majorité des tâches domestiques au sein du domicile familiale.
  • La représentation du corps de la femme est très stéréotypée dans les médias et la publicité. Les femmes subissent ainsi une forte pression qui affecte leur estime d’elles-mêmes.
  • En 2013, les femmes représentent environs 50% de la main d’œuvre au pays, mais elles occupent seulement 30% des postes de gestionnaires au sein des 500 plus grandes entreprises compilées par le Financial Post.

Marchemondiale2000

Marche mondiale des femmes, année 2000

Historique

Réseau-Femmes Colombie-Britannique (RFCB) est un organisme provincial à but non lucratif créé le 4 décembre 1990 à l’initiative de trois regroupement de femmes, soit celui de Vancouver, de Prince George et de Delta/White Rock. Fidèle à sa philosophie de départ, RFCB comprend aujourd’hui une dizaine de groupes régionaux provenant de plusieurs villes de la province dont Coquitlam, Kelowna, Nanaimo, Nelson, Powell River, Richmond, Victoria.

Le mandat de Réseau-Femmes est de regrouper les femmes francophones de la Colombie-Britannique, de représenter, promouvoir et défendre leurs droits et intérêts, et de contribuer à leur épanouissement social, culturel et économique.

Depuis près de 25 ans, RFCB regroupe des femmes de tous horizons, quels que soient leur âge, leur origine socio-économique, culturelle et religieuse, leur orientation sexuelle et leurs capacités physiques ou mentales.

Depuis les années 2000, l’accent est mis sur l’amélioration de la situation économique des femmes et de leur participation au processus décisionnel, avec l’aide d’une étude sur l’entrepreneuriat, mais surtout par la réalisation du projet l’Économie au féminin/Réussir au féminin.

Aujourd’huila mission de regrouper les femmes, de permettre leur plein épanouissement et de favoriser leur entière participation à la société canadienne est toujours l’objectif prioritaire de Réseau-Femmes.

Vous voulez en savoir plus sur l’histoire de Réseau-Femmes ? Découvrez sa Chronologie !

photo15

Assemblée générale annuelle à Victoria, année 2000